Le site archéologique

Lors de la découverte du site archéologique en 1959, rien en surface ne laissait supposer l’existence des vestiges de la domus de Vésone. Des immeubles HLM devaient être construits sur un terrain occupé par des pépinières municipales, bordé par la rue des Bouquets (qui donna son premier nom au site archéologique) et le parc de la Tour de Vésone. La découverte de vestiges antiques lors des sondages préliminaires à la construction entraîna l’abandon du projet. Des fouilles archéologiques furent réalisées entre 1960 et 1967, sous la direction de Claude Barrière et Max Sarradet, puis entre 1973 et 1977, sous la direction de Anne et Jean-Luc Tobie et de Marc Gauthier. Le site se distingua rapidement par son ampleur (environ 4000m2 au sol), par l’élévation des murs conservés (1m environ) et, surtout, par l’ensemble de peintures murales retrouvées en place dans l’aile ouest de la maison. C’est grâce à ce dernier que le site fut classé monument historique en 1963.

© Jac’Phot +33 (0)5 65 32 49 45 

Partager cette page :