Fouilles préventives, quartier Bertran-de-Born, Périgueux

CHAUFFERIE DU RESEAU DE CHALEUR BIOMASS
DES DEUX-RIVES :
Work in progress

Au terme de cette deuxième semaine de fouilles, une vaste zone a été nettoyée et de nombreuses structures numérotées. Les couches d’abandon et de démolition qui étaient apparues lors du décapage ont été ôtées. Les vestiges se trouvant en-dessous commencent à apparaître.

Une probable fontaine a été mise au jour. Elle est composée d’un bassin en demi-cercle enserré à l’arrière par un mur également en demi-cercle et précédé à l’avant d’un pavage en dalle de pierre (bassin rectangulaire?). De nombreux fragments d’enduits peints, dont l’un orné d’un décor de poisson, ont été découverts dans ce bassin.

Plus au sud, un deuxième ensemble lié à l’eau (bassin?) a été découvert : il se compose de grandes dalles de calcaire recouvertes par endroits de béton de tuileau. Ce béton, de couleur rosé était utilisé durant l’antiquité pour imperméabiliser les surfaces en contact avec l’eau (aqueduc, bassin, etc.).

work in progess 3 - Copie work in progress 3 béton hydrolique - Copie enduits poisson 8.02 - Copie

 

Fouilles préventives quartier de Bertran de Born, Périgueux

CHAUFFERIE DU RÉSEAU DE CHALEUR
DES DEUX-RIVES :

Début des fouilles préventives

Depuis le 23 janvier, une équipe de sept archéologues du bureau d’étude Eveha fouillent avec attention une zone de 860 m2 où se dressera bientôt la chaufferie bois du réseau de chaleur des 2 Rives, devant alimenter des bâtiments publics et des HLM.

Pour l’instant, les découvertes sont encore modestes : pas d’or, d’argent ou de bronze, aucune trace de mosaïques, mais quelques fragments d’enduits peints et nombre de tuiles cassées datant de l’époque de la cité antique.

Découverte inattendue

Pour autant, le sol gratté sur un mètre de profondeur a permis de mettre en évidence les fondations d’une fontaine en pierre et de son bassin. Une découverte inattendue qui intrigue les archéologues :

« Nous cherchons désormais à savoir s’il s’agit d’un monument public ou d’un élément d’une domus », explique Hervé Gaillard, l’archéologue supervisant les fouilles pour le Service régionale d’archéologie (SRA).

Une équipe de sept archéologues du bureau d'étude Eveha fouillent avec attention une zone de 860 m2

Une équipe de sept archéologues du bureau d’étude Eveha fouillent avec attention une zone de 860 m2

Crédit photo : Jean-Christophe Sounalet / « Sud Ouest »

Ouvert au public

Les fouilles se poursuivent jusqu’à la mi-mai. Les Périgourdins sont invités à suivre l’évolution du travail des archéologues à l’occasion de visites sur le chantier (en face de la piscine) tous les mercredis de 12 heures à 12h30, jusqu’au 1er mars.

Les fouilles se poursuivent jusqu'à la mi-mai

Les fouilles se poursuivent jusqu’à la mi-mai

Crédit photo : Jean-Christophe Sounalet / « Sud Ouest »

En outre, le site-musée Vesunna présentera les objets sorties des fouilles à partir du 20 février. 

>> Découvrez ci-dessous notre vidéo du chantier : 

Fouilles archéologiques dans le quartier de… par journalsudouest

Le comptoir des petits : le noël de Marmitia

EXPOSITION – ANIMATION – JEUNE PUBLIC 4 / 7 ans

Le noël de Marmitia

Du 20 au 23 et du 27 au 30 décembre à 14h30 et à 16h

expo

Exploration des marmites et des pots dans la cuisine pour aider Marmitia à retrouver ses ingrédients et comprendre comment les gallo-romains produisaient, se procuraient et consommaient leurs aliments.

thermopoliumÀ partir de 4 ans (accompagné)

Réservation obligatoire au 05.53.53.00.92

Dans la limite des places disponibles

Gratuit pour les moins de 6 ans / 1€ + entrée du musée

Article de l’exposition dans ARKEO junior n°246 (décembre 2016)

arkeo junior n° 246

archeo junior article

ARKEO junior n°246 (décembre 2016) p.4