Visite active sensorielle

Conseillé pour le public empêché

Conditions d’accueil
– Durée : 45 mn.
– 15 personnes maximum.

Fondée sur la notion de perception, la visite sensorielle propose aux visiteurs d’interpréter le site archéologique à travers des indices sonores, tactiles, visuels ou olfactifs.

Par l’analyse de fragments, le visiteur doit, à la manière des archéologues, proposer une interprétation du site. Toucher, entendre, sentir, faire l’expérience physique et sensorielle du site et des vestiges pour reconstituer les lieux tels qu’ils pouvaient être il y a 2000 ans.

A travers trois sens, le visiteur explore trois secteurs du site archéologique qui se révèlent au cours d’un échange avec le médiateur.

Au cours de leurs recherches les élèves doivent :
– faire appel à leurs sens pour percevoir et observer,
– classer et recouper des informations pour interpréter le site,
– argumenter leurs choix.

Au cours des discussions les élèves sont amenés à comprendre :
– à quoi ressemblait la domus de Vésone,
– quelles fonctions avaient les différents espaces du site,
– comment vivaient les gallo-romains.

Visite active sensorielle, photo Jac'phot 05 65 32 49 45

Déroulement
Après une introduction et un travail sur des plans en relief de la ville et de la maison, les élèves sont amenés à se déplacer sur trois zones du site archéologique.

  • Zone du toucher (cuisine, salle à manger) : des objets ou fragments d’objets permettent de déduire la fonction de la zone présentée.
  • Zone de l’ouïe (portique et jardin) : des sons reconstituent l’ambiance qui pouvait régner dans le jardin intérieur de la domus et des relevés en relief permettent de découvrir les graffitis encore visibles sur les peintures murales.
  • Zone de l’odorat (balnéaire) : des échantillons parfumés, une fiole, une cuillère à fard, un strigile, permettent d’évoquer les bains privés et les soins du corps.

> Télécharger la fiche visite active sensorielle (format PDF)

Partager cette page :